Le quartier juif de Prague, ou Josefov, se situe entre la Place de la Vieille Ville, l’avenue chic de Parizska et la rivière Vltava. Ce quartier tire ses origines du Moyen-âge. A l’époque, deux communautés de Juifs cohabitaient dans le quartier : les Juifs de l’Occident qui s’installèrent près de la synagogue Vieille Nouvelle et ceux de l’Empire byzantin qui s’établirent près de la synagogue espagnole. Au XVIe siècle, ils subirent une forte discrimination et furent contraints à s’unir et se réunir formant ainsi un ghetto, le quartier actuel.

En 1784, l’empereur Joseph II rétablit les droits aux Juifs et le quartier, qui prit son nom, fut rattaché à la ville de Prague. Durant la Seconde Guerre Mondiale, la communauté juive de Prague subit de nombreux assauts avec la puissance nazie. De nombreux juifs furent déportés dans des camps tchèques comme celui de Terezin, à une soixantaine kilomètres de Prague.

Aujourd’hui, Josefov est un quartier très touristique où vous pourrez visiter ses six synagogues dont la plus impressionnante est la synagogue espagnole avec son architecture mauresque, son cimetière et ses stèles empilées, l’hôtel de ville et le musée national Juif.

En visitant la synagogue Vieille Nouvelle, la plus ancienne de la ville, vous découvrirez la légende du Golem. L’un de ses plus célèbres rabbins est le rabbin Löw, à l’origine de la naissance de cette créature. Il aurait donné vie à un monstre en argile en déposant une pierre dans sa bouche sur laquelle était notée une formule magique. Le Golem devait protéger la communauté juive de Prague. Mais celui-ci devînt fou et le rabbin Löw dut retirer la pierre de la bouche et le cacher dans la synagogue Vieille Nouvelle.

A l’entrée du musée National Juif, vous pouvez acheter un ticket qui inclut l’entrée à différents sites du quartier. A noter que la plupart des attractions du quartier sont fermées le samedi et les jours de fêtes juives.

Guide de Prague

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.