Entre l’avenida del 9 de julio et l’avenida Corrientes
Buenos Aires

A l’intersection de l’avenue 9 de julio et de l’avenue Corrientes, se dresse un immense obélisque en béton qui est aujourd’hui le symbole de la ville. Il fut construit en 1936 par l’architecte Alberto Prebisch pour commémorer les 400 ans de la fondation de la ville.

C’est également le lieu où le drapeau de l’Argentine fut hissé, sur la tour de l’église Saint Nicolas en 1812. Cette église fut déplacée sur l’avenue Santa Fe durant le tracé des avenues. Haut de 67.5 mètres, il domine l’avenue du 9 de julio et est visible de loin. C’est également un lieu de rendez-vous pour les manifestations, rencontres… Il existe de nombreux obélisques à travers le monde mais celui de Buenos Aires se distingue notamment par son symbolisme fort et son importance historique.

Cette avenue est, dit-on, la plus large du monde, comptant 16 voies sur 140 mètres de large. Il a fallu détruire de nombreux édifices pour pouvoir la tracer. Son nom, avenida del 9 de julio, fait référence à la date de la proclamation de l’indépendance argentine, le 9 juillet 1816.

Guide de Buenos Aires | Monuments à Buenos Aires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.