Trois grands sports rythment le quotidien des argentins : le football pour lequel il s’agit d’une vraie religion, le rugby notamment durant la finale de la Coupe du monde de 2007 et le polo.

Le football en Argentine est une véritable passion. Il fait partie intégrante de la vie quotidienne et on le retrouve partout, sur les vêtements, dans la musique, dans la rue, dans les bars… L’Argentine a depuis toujours eu une relation très particulière avec le football et a compté parmi ses joueurs certains des meilleurs au monde comme Diego Maradona qui joua durant des années dans le club de Buenos Aires, Boca Juniors. Leur stade est la Bombonera et assister à un match est un spectacle idéal pour ressentir une ambiance authentique.

Le deuxième sport national est le rugby. L’équipe d’Argentine, los Pumas, se sont d’ailleurs faits remarqués lors de la Coupe du monde de rugby 2007 qui avait lieu en France. C’est dans la partie nord du Gran Buenos Aires que l’on retrouve les principaux clubs de rugby de Buenos Aires. Cependant, contrairement au football, le rugby est plutôt suivi par les familles aisées de la société argentine.

Le polo a une longue tradition en Argentine, terre des gauchos. Il fut introduit à Buenos Aires par les immigrants britanniques à la fin du XIXème siècle. Il est devenu au fil des siècles le symbole de la bourgeoisie argentine et l’équipe argentine a remporté plusieurs trophées lors de rencontres internationales. Ce sport à cheval est très difficile car en plus de devoir maîtriser son cheval, le joueur doit également pousser une balle jusque dans les buts à l’aide d’un long maillet. De nombreuses fermes de la Pampa élèvent des chevaux spécialisés pour le polo.
A Buenos Aires, c’est dans le quartier de Palermo que l’on retrouve les canchas les plus réputées. Ce sont les terrains où l’on pratique ce sport. N’hésitez pas à assister à l’un des matchs ; vous serez pris dans cette ambiance folle !

Guide de Buenos Aires | Divertissements à Buenos Aires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.