Le tango à Buenos Aires est devenu une vraie religion et un art de vivre. Né au XIXe siècle dans le quartier de San Telmo, le tango avait, à ses débuts, mauvaise réputation et était pratiqué dans les quartiers pauvres de la capitale. Après le succès qu’il connut à Paris dans les années 1900, la bourgeoisie argentine s’initia peu à peu à cette danse devenue à la mode et vecteur de la culture argentine dans le monde. Un des chanteurs de tango les plus connus au monde est Carlos Gardel.

Le tango est une danse que l’on peut qualifier de corporelle, sensuelle et nostalgique. Les façons de danser le tango sont multiples et selon la sensibilité de chacun.

Aujourd’hui, le tango est un véritable commerce : outre les tanguerías, cabarets où ont lieu les spectacles de tango, on trouve également des magasins spécialisés sur le tango où sont vendus, robes, costumes, CDs, posters, livres…

Si vous voulez écouter du vrai tango authentique et assister à un spectacle, nous vous conseillons de vous rendre dans la rue Balcarce dans le quartier de San Telmo, berceau du tango ou dans le quartier de Palermo de Buenos Aires.

Les tanguerías sont donc les établissements proposant un spectacle de tango souvent précédé d’un dîner. Le repas est généralement servi vers 21h et le show commence à 22h. Les milongas, quant à elles, sont des bals traditionnels où est dansé le tango authentique et populaire. L’accès est nettement moins cher que dans les tanguerías.

Guide de Buenos Aires | Divertissements à Buenos Aires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.