Ellis Island est une petite île située dans la baie de New York au large de Manhattan et non loin de la Statue de la Liberté. Cette ancienne base militaire se transforma en 1892 en passage obligé pour tout émigrant arrivant aux Etats-Unis. En effet, à la fin du XIXe siècle, des vagues de milliers d’émigrants arrivaient par bateaux dans le port de New York dans l’espoir de réaliser leur rêve américain. Pour pouvoir contrôler ses flux d’immigration, le gouvernement décida d’installer un barrage de contrôle des émigrés afin de savoir s’ils étaient aptes ou non à devenir citoyen américain.

Entre 1892 et 1954, plus de 16 millions de personnes passèrent par Ellis Island. Lorsque leur bateau arrivait sur l’île, les émigrés devaient monter au deuxième étage du bâtiment principal pour un examen médical et administratif. Celui-ci durait environ 8h durant lesquelles il passait devant un ou plusieurs médecins et de nombreuses questions sur leurs origines, leurs buts… leur étaient posées.

A partir de 1921, les vagues d’immigration diminuèrent largement notamment à cause des lois américaines sur l’immigration qui se sont renforcées. Durant la Seconde Guerre Mondiale, Ellis Island devînt une prison servant à écarter des Etats-Unis toutes les personnes qui pouvaient représenter une menace pour la société américaine.

En 1990, les travaux de restauration des bâtiments s’achevèrent ouvrant ainsi le plus important musée de l’immigration au monde. Lors de la visite, vous pourrez voir des films retraçant le quotidien des émigrés lorsqu’ils arrivaient à Ellis Island, des photographies originales et d’autres témoignages du passé.

A l’extérieur, vous pourrez admirer un mur incurvé sur lequel est affiché le nom de tous les étrangers étant passé par l’île.

Pour vous rendre sur Ellis Island, vous devez prendre un ticket à Fort Clinton, au sud de Manhattan. Celui-ci inclut les trajets aller-retour, la visite du musée ainsi qu’un arrêt sur Liberty Island, au pied de la Statue de la Liberté.

Guide de New York | Sites touristiques à New York

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.