La cérémonie du thé est un rituel apparu dans les temples bouddhistes. Les moines préparaient alors le thé vert à partir d’une poudre verte selon un procédé précis. Le rituel mis en place devait inspirer à la méditation, à la pureté et au calme. L’empereur du Japon adopta cette coutume qui se répandit alors dans tout le pays.

La cérémonie du thé, Chanoyu, est encore présente dans les maisons à thé japonaises, chaya ou chamise. On y sert le thé selon des rites très précis que l’on apprend dans les écoles à thé. On apprend alors à la femme à porter le kimono, à préparer le thé avec les ustensiles traditionnels tels que le fouet, la louche, le bol à thé, à recevoir ses invités… Le maître de la cérémonie du thé doit connaître également la calligraphie, les arrangements floraux, les céramiques, l’encens et d’autres arts japonais traditionnels.

Ce rituel millénaire permet de comprendre un peu mieux la philosophie du Japon et de découvrir une culture orientale si différente de la nôtre.

Guide de Tokyo | Culture japonaise à Tokyo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.