Le Palais Impérial de Tokyo a longtemps été connu sous le nom de château d’Edo. Il était alors le centre politique du Japon de 1603 à 1867. Lorsqu’Edo devînt la capitale du Japon, l’empereur et sa famille s’installèrent dans le palais, le rebaptisant Château de Tokyo. Ce n’est qu’à la fin de la Seconde Guerre Mondiale que le nom de Palais impérial de Tokyo fut adopté.

Les bâtiments actuels du Palais impérial datent de l’après-guerre et les vestiges du Château d’Edo sont rares. Aujourd’hui, le palais n’est pas ouvert au public excepté le jour de l’anniversaire de l’Empereur, le 23 décembre, et le 2 janvier où les tokyoïtes peuvent accéder à la cour intérieure et espérer apercevoir l’empereur.

Vous pourrez cependant vous promener dans le parc de l’imperial palace, Kitanomaru, et découvrir le célèbre hall Budô qui a été construit pour accueillir les jeux olympiques de 1964. A l’origine, il était uniquement dédié aux arts martiaux mais il est devenu un complexe omnisport et une salle de concert de renommée internationale. Dans ce parc, vous pourrez également visiter le musée des Sciences et le musée d’Art moderne de Tokyo.

Les derniers vestiges du château d’Edo se trouvent dans le Jardin de l’Est, Higashi Gyoen. Ce parc comprend de nombreux arbres qui sont magnifiques au printemps, lors de la floraison. Vous y trouverez plusieurs monuments historiques et un jardin typiquement japonais.

Guide de Tokyo | Monuments à Tokyo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.