A quelques pas du palais impérial, le temple de Yasukuni est un sanctuaire dédié aux personnes ayant donné leur vie au nom de l’empereur du Japon. Il fut fondé en 1869 par l’empereur Meiji qui voulait rendre hommage aux hommes morts à son service.

Epargné par les tremblements de terre et les bombardements alliés, il accueille aujourd’hui plus de 8 millions de visiteurs chaque année. C’est l’un des lieux de culte les plus raffinés de Tokyo avec ses allées de ginkgos et de cerisiers.

Yasukuni est considéré comme un des symboles du passé colonialiste du Japon. Ce sanctuaire et son musée sont très controversés et critiqués. En effet, l’exposition serait, pour certains, nationaliste, minimiserait des faits historiques et glorifierait l’ère colonialiste du Japon. Certaines âmes déifiées seraient, de plus, des criminels de guerre, ce qui est très mal vu par la Chine et la Corée du Sud. De nombreuses manifestations sont organisées devant le temple lors de la visite officielle de personnalités politiques.

Guide de Tokyo | Monuments à Tokyo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.