2-3-1 Asakusa, Tokyo

Situé en plein cœur du quartier d’affaire d’Asakusa de Tokyo, se trouve le plus vieux temple bouddhiste de la ville, le Temple Sensoji aussi connu sous le nom de Asakusa Kannon.

Construit en 645, l’histoire de sa construction retient l’attention. La légende raconte qu’à l’époque, deux pêcheurs, les frères Hinokuma, attrapèrent une statue en or dans leur filet. Ils la rapportèrent au chef du village qui confirma qu’il s’agissait de la statue de Kannon, la représentation bouddhiste de la compassion. Ils décidèrent de lui dédier un temple. Au fil des siècles, Sensoji survécut tant bien que mal aux tremblements de terre, incendies, bombardements de la Seconde Guerre Mondiale… En 1958, on décida de le restaurer durant plusieurs années. Aujourd’hui, c’est l’une des principales attractions du quartier.

A l’ombre des gratte-ciels tokyoïtes, vous pénètrerez dans le temple Sensoji par l’immense porte en laque vermillon, la porte Kaminarimon. Deux grandes statues accueillent les visiteurs et leur porteraient bonheur. Elles représentent le Dieu du vent à droite et le Dieu du tonnerre sur la gauche.

Passez sous l’immense lampion rouge et vous accèderez à Nakamise, l’allée commerçante. Vous pourrez y trouver des dizaines de boutiques vendant souvenirs, kimonos, accessoires traditionnels… Ce sera alors l’occasion de goûter aux petits biscuits japonais à la pâte d’haricot rouge, le Ningyo-yaki.

Au bout de cette allée, se trouve le hall principal du temple avec le sanctuaire shintoïste d’Asakusa qui a été bâti en hommage aux frères Hinokuma, à l’origine du temple.

Le temple Sensoji est également le lieu de diverses manifestations culturelles comme le festival Sanja, au mois de mai, le marché des physalis ou le marché des raquettes décorées.

Guide de Tokyo | Monuments à Tokyo 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.