Jardins Majorelle
Marrakech

Situés en dehors du tumulte de la ville, les Jardins Majorelle constituent une oasis de fraîcheur, de verdure et un véritable tableau d’art !

En 1919, le peintre français Jacques Majorelle s’installa à Marrakech et tomba amoureux de cette ville et de ses couleurs. En 1922, il acheta une petite propriété à proximité de la Palmeraie de Marrakech pour s’installer au premier étage et créer un atelier au rez-de-chaussée.

Passionné de botanique, il créa un jardin botanique autour de la villa, agrémenté de nombreuses plantes exotiques qu’il ramène de ses voyages (cactus, yuccas, jasmins, palmiers, bambous…), de fontaines et d’un charmant bassin rafraîchissant. En 1937, l’artiste créa une nouvelle couleur qu’il nomma le bleu magenta et s’en servit pour peindre les murs de sa villa. En 1947, les jardins Majorelle s’ouvrirent au public. En 1962, le peintre est victime d’un accident de voiture et est rapatrié à Paris, où il mourut.

En 1980, Yves Saint-Laurent et son ami Pierre Bergé rachetèrent le domaine et le restaurèrent. Le jardin botanique fut agrandi et agrémenté de nouvelles espèces végétales et les appartements du peintre furent transformés en Musée d’art islamique de Marrakech où l’on peut admirer une jolie collection de bijoux, d’armes, de textiles, de tapis du Maghreb, d’Orient et d’Asie. Un espace est consacré aux œuvres de Majorelle.

Le contraste des couleurs, le clapotis des fontaines et la végétation luxuriante en font une promenade agréable et paisible incontournable.

Guide de Marrakech

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.