Zócalo, centro histórico
Mexico

Situé près du Zócalo, dans le centre historique de Mexico, le Templo Mayor est un site archéologique fascinant, datant des dynasties aztèques. Il fut détruit presque entièrement par les conquistadors espagnols en 1521, lors de leur installation dans l’ancienne cité de Tenochtitlán. Il fut mis à jour en 1978 lorsque l’on découvrit la fameuse sculpture de Coyolxauhqui.

Ce temple aztèque fut construit vers 1375 à l’endroit même d’une prophétie du dieu de la guerre c’est-à-dire à l’endroit où l’on apercevrait un aigle posé sur un cactus, dévorant un serpent (symbole actuel du drapeau du Mexique). La cité connut de nombreux agrandissements jusqu’en 1521. On peut d’ailleurs observer l’évolution de sa construction à travers les différentes couches du site. Celui-ci s’étend, aujourd’hui, sur quelques 5.000 m2.

Vous pourrez admirer les restes de la pyramide centrale qui symbolisait le centre universel pour les aztèques. Jadis, elle atteignait les 65 mètres de haut. Les deux temples au sommet étaient dédiés aux dieux de la guerre, Huitzilopochtli, et celui de la pluie et de l’eau, Tlaloc.

Le site abrite également un musée archéologique où vous découvrirez de somptueuses pièces et objets datant de la période aztèque comme des sculptures, objets de la vie quotidienne, bijoux… Ils vous enseigneront les rites et la vie au temps des civilisations précolombiennes. La sculpture la plus connue du musée est Coyolxauhqui. C’est d’ailleurs grâce à elle que l’on découvrit le site. Cette sculpture ronde de 3 mètres représente la tête et le corps démembré de la déesse de la Lune aztèque. La légende raconte qu’elle aurait été décapitée et découpée par son frère Huitzilopochtli car Coyolxauhqui voulait tuer leur mère, la déesse de la terre Coatlicue.

Parmi les autres curiosités du musée, nous pouvons également citer la statue du dieu de la mort, Mictlantecuhtli ou le mur des crânes, le sanctuaire de Tzompantli ou encore la statue du Chevalier Aigle.

Guide de Mexico | Vestiges aztèques à Mexico

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.